Pour "activer" l'affichage d'une flèche, utilisez sa propriété "Visible"
Les annales de l'Ordre du Dragon Noir
Livre I
L'Ordre et le culte, le commencement
  
Voici l'une des théories concernant la genèse de l'Ordre du Dragon Noir. 
Il existerait d'autres versions… 
 
Nous laisserons au lecteur le choix de SA vérité. 
   
L’ordre & le culte, le commencement 
Les légendes de l'Ordre du Dragon Noir Rapportées par Magon  
(avec améliorations textuelles de Mirkana)  
 
Ce fut pendant l’ère des dragons, quand tous ceux qui peuplaient la terre étaient de simples esclaves dont l’existence dépendait du bon vouloir des maîtres dragons. Une époque sombre, pendant laquelle les faibles devaient souffrir avant de périr et les plus forts parmi eux ne pouvaient que se cacher et se regrouper en attendant le moment opportun pour porter une contre-attaque désespérée contre ce puissant fléau, venu noircir le ciel et assombrir la terre.  
 
BlackSpirit, un dragon noir des plus féroces et sanguinaires, après s’en être pris à un village de magiciens rebelles et dans les ruines de l’endroit même, se fit surprendre par trois enfants. Le garçon lui lançait des couteaux, l’une des deux petites se protégeait d'un bouclier qui était fracassé en deux, la petite troisième se cachait derrière et priait de tout son cœur pour une victoire inespérée contre un ennemi immortel. 
 
Du haut de son trône d’orgueil, BlackSpirit fit entendre un éclat de rire tonitruant. Les trois petits courageux se virent emportés par un sirocco et furent aussitôt inconscients. BlackSpirit, rassasié d’avoir mangé 150 villageois, décida de les emmener avec lui dans son repère. Comme ça, sans vraiment aucun plan, le dragon les tint autour de ses grosses griffes en s’élevant dans le ciel, laissant derrière lui un village réduit au néant. 
 
BlackSpirit, admiratif du courage de ces trois enfants, commença à s’intéresser aux natures raciales des peuples de Neverwinter. De longues années passèrent, les trois enfants grandirent et, bien qu’ils ne furent pas vraiment emprisonnés par BlackSpirit, celui-ci leur fit comprendre que s’ils voulaient prendre la fuite, il les retrouverait pour les brûler vifs.  
 
Nos amis étaient maintenant devenus adultes et pleins de courage. Il était clair qu’un lien fort s’était tissé entre eux et le dragon et qu’ils étaient aussi en quête de construire un lien fort avec l’une des créatures qui avaient fait plonger le monde dans une apocalypse certaine. 
 Un jour, alors que BlackSpirit regardait nos trois rescapés s’entraîner à maitriser plusieurs formes de combat et de pouvoir magiques, il sentit soudainement la présence d’une autre créature parmi ses semblables. Il alerta aussitôt ses amis de se cacher dans la grotte. Effectivement, quelques instants plus tard, un dragon du double de la taille de BlackSpirit se posait sur la montagne. 
 
BlackSpirit : « Salut OOOh Ekdos le Cruel, que me vaut ce plaisir ? Il me semble que ton territoire n’est pas de ce côté-ci du globe »  
 
Ekdos le Cruel : « Il est raconté de partout, qu’un dragon de mon sang et de ma couleur d’écaille, s’est pris d’amitié pour trois esclaves. J’ai survolé toutes les terres de ce monde répugnant à la recherche de la vérité. Il se trouve que je n’ai rien pu trouver à me mettre sous les crocs ! » 
 
BlackSpirit : « Et quel intérêt portes-tu à un Dragon qui prendrait de telles créatures pour amis ? » 
 
Ekdos le cruel : « Je prendrais mon semblable pour dîner et je garderais ses sbires pour le dessert » 
 
 BlackSpirit, en engageant le combat : « TU NE PRENDRAS RIEN ICI, C’EST MON TERRITOIRE !!!! » 
 
Ce fut un combat très violent et bien que BlackSpirit fut devenu sage et expérimenté au fil des années, il ne faisait pas le poids contre un dragon doublement plus fort et plus jeune. 
 
C’est alors que notre combat approcha de sa fin. Ekdos tenait BlackSpirit plaqué contre la montagne, ce dernier ayant les ailes déchiquetées et le visage essoufflé annonçant une fin probable. Ekdos se préparait à donner le coup fatal. C’est alors qu’on entendit des cris minuscules, BlackbombA, Mirkana et Lilou, nos trois rescapés, qui avaient développé des pouvoirs surhumains, ne purent s’empêcher de venir en aide à leur ami et protecteur BlackSpirit. Suite à une attaque combinée qui blessa gravement Ekdos, celui-ci fuit lâchement et ne parla jamais par la suite de cette histoire honteuse pour laquelle ses semblables l'auraient tourné en dérision.  
 
Peu de temps après, BlackSpirit succomba à ses blessures. Nos trois aventuriers lui firent des funérailles à la hauteur du sage qu’il fut. Ils partirent ensuite aider les peuples qui souffraient encore de la tyrannie des dragons. Ils fondirent une guilde qu’ils nommèrent L’Ordre du Dragon Noir, en l’honneur de leur ami BlackSpirit. Plus tard, ils furent rejoints par plusieurs autres aventuriers, qui avaient entendu parler de cette histoire d’amitié.  
 
Ce fut une belle histoire, mais qui ne resta pas sans répercussion. En effet, après l’Ordre du Dragon Noir, plusieurs autres groupes d’aventuriers dans tout Neverwinter se levèrent et engagèrent un combat acharné contre les maîtres dragons, pour arriver enfin à les repousser. Les maîtres dragons et notamment Ekdos, fameux perdant contre nos trois aventuriers, décidèrent de fonder un Ordre qui pourrait contrer les actions de rébellion et de libération. Le Culte du Dragon recrutait les mercenaires et les sans-âmes, une nouvelle forme d’esclavage qui ne ferait pas plus mal que l’ancienne. La paix fut rétablie dans presque tout Neverwinter, mais... rien n'est plus fragile que la paix et le mal couve encore et toujours.